"Qui es tu à mes yeux, que me reste-t-il quand tu me tournes le dos, vais-je tourner aussi les yeux, indifférent à ton existence ? Tu seras toujours la plus belle et j'aimerais que tu restes là encore près de moi, suspendue au ciel dans un imaginaire quantique. Tu es là tirant une chaise, là portant une papaye, là avec une clé qui m'invite à venir, et là encore avec un foulard vert menthe, douce et sauvage dans le désert. Toujours le vent souffle et là tu tiens un bâton qui mesure le temps et la hauteur des montagnes, et là encore dans les entrailles noires du volcan, tu apparais, longue chevelure carbone portant une robe de plumes entrelacées au loin, je te vois encore portant une jarre sur l'épaule, un fruit sur la tête, tu es devenue la porteuse d'eau et de nourriture. Tant d'harmonie habite la lumière de ton corps, je ne me fatigue pas de t'entrevoir au bord de l'océan noir, enivrante et fugitive, je te vois partout et je ne m'en lasse pas. Tu deviens proche enfin je suis libre de te sentir à travers tout, à n'être qu'Une."

Using Format